Les associations de parents et de personnes handicapées mettent leur force en commun.

Vous trouverez ci-dessous un extrait du communiqué de presse du lancement du “Collectif Handicaps” 

************************************

47 associations s’unissent pour défendre les droits des personnes en situation de handicap et de leurs familles.

À quelques jours de la Conférence nationale du handicap, prévue le 11 février prochain, 47 associations représentantes des personnes en situation de handicap et de leurs familles s’unissent à travers un collectif inter-associatif : le Collectif Handicaps.

Association de loi 1901, ce nouveau collectif a pour objectifs de porter la voix, les revendications et les besoins des personnes en situation de handicap et de leurs aidants, de défendre leurs droits auprès des décideurs politiques et de militer pour une société inclusive, solidaire, juste et équitable.

« Nous représentons 12 millions de personnes en situation de handicap et 11 millions d’aidants »

Aujourd’hui, au regard du contexte actuel de transformation de la société, la mobilisation des associations doit être plus forte, plus visible et plus engagée.

Grâce à un travail de concertation entre les associations membres, le Collectif Handicaps devient LE porte-parole des personnes en situation de handicap et l’acteur expert et militant pouvant peser sur les politiques publiques du handicap. Un seul collectif pour révéler les singularités de ces millions de personnes en situation de handicap aux besoins divers, y compris des personnes les plus vulnérables et les plus fragiles.

L’agenda 2020 du Collectif Handicaps s’annonce très chargé :

–  Conférence nationale du handicap à mimandat du président Emmanuel Macron,

– Concertation autour du revenu universel d’activité,

– Réforme des retraites,

– Projet de loi grand âge et autonomie…

autant de sujets qui vont mobiliser jour après jour les associations membres du Collectif Handicaps.

Un des premiers combats : le Collectif Handicaps affirme sa position de refuser toute « fusion – absorption » de l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) dans le revenu universel d’activité (RUA) 1 Le Collectif Handicaps représente des publics aux handicaps divers : handicap moteur, visuel, auditif, psychique, cognitif, intellectuel, viscéral, organique, rare et complexe avec troubles associés, de communication, polyhandicap, pluri handicap mais également trouble du spectre de l’autisme et du neuro développement, dys, déficit de l’attention et de l’hyperactivité, épilepsie invalidante non stabilisée, traumatisme crânien, acouphène, vertige, surdité associée, maladie dégénérative, maladie invalidante. pensé en référence à la valeur travail.

Sous prétexte de simplification administrative, les allocataires de l’AAH seraient pénalisés. Une aberration quand on sait que deux allocataires de l’AAH sur 10 seulement ont accès à une activité professionnelle et que la totalité des allocataires ont un taux d’incapacité reconnu par les MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées). Une telle évolution amènerait à « détruire » l’AAH, droit fondamental acquis depuis 1975.

 

Article publié le 03 février 2020

Laisser un commentaire