L’Etat réduit ses dépenses, mais cela se fait au détriment des personnes vulnérables ! Un nouvel exemple.

Une nouvelle tarification des frais de tutelle des majeurs protégés.

Depuis le 1er septembre 2018, les frais laissés à la charge des personnes sous tutelle et curatelle sont calculés selon un nouveau barème (décret et arrêté du 31 août 2018).

Pour les revenus supérieurs à l’AAH le calcul des frais se fera sur le montant total des revenus alors que précédemment seuls les revenus au-dessus de l’AAH étaient pris en compte. En dessous de l’AAH, la personne resteront exonérée de ces frais.

Notre mouvement Unapei conteste vigoureusement cette mesure dont l’effet de seuil est désastreux et dépose un recours devant le Conseil d’Etat pour faire annuler ce hold-up sur les ressources des plus démunis.

Jean-Pierre BOBILLOT
Mardi 11 décembre 2018

Laisser un commentaire